BAD : plus de la moitié des objectifs stratégiques du pays 2018-2022 ont été atteints au Congo

BAD : plus de la moitié des objectifs stratégiques du pays 2018-2022 ont été atteints au Congo

Selon le communiqué officiel de l’institution financière, la Banque africaine de développement révélé au niveau de son site web, les objectifs fixés au niveau du plan stratégique du Congo allant de 2018 à 2022 ont été atteints à 50 %.

L’évolution de la situation congolaise depuis 2018

Après deux années de mise en œuvre, au niveau du premier pilier du DSP, les réalisations concernent essentiellement le lancement de la nouvelle agence nationale de développement de l’aquaculture et de la pêche et l’agence de développement de l’agriculture. Au niveau de l’agroforesterie, il est important de mentionner que depuis 2018, le nombre d’hectares exploités a franchi plus de 15 %. En outre, près de 390 km de pistes rurales ont pu être mis en place, des techniques de gestion de la fertilité des sols ont été mises en œuvre et trois ponts de franchissement ont été bâtis au niveau des pistes agricoles réhabilitées.

Afin d’améliorer l’accès à l’énergie, plusieurs recherches ont été menées sur la ligne à haute tension qui est de 216 km, permettant de desservir plusieurs communes. Ces études ont été validées. 

Le plan d’électrification au Congo a pour but d’améliorer l’accès à l’électricité aux citoyens d’une façon durable, afin de perfectionner les conditions de vie de la population congolaise. Le plan Perco vise essentiellement à électrifier plus d’une soixantaine de localités dont la Cuvette-Ouest, la Cuvette, les Plateaux, la Bouenza, ainsi que des différents départements de Pointe-Noire.

Les objectifs de ce projet 

Ce projet congolais compte construire 71 postes moyenne et basse tension de 630 à 50 KVa, plus de 216 km de lignes moyenne tension de 35 et 33 kilovolts, l’installation de 2 255 foyers d’éclairage et la mise en place de plus de 5 100 branchements.

Selon l’institution financière sur les piliers en relation au renforcement du capital humain et à la gouvernance, trois indicateurs sur six ont été réalisés. Les plus importants résultats concernent le diagnostic approfondi du domaine des pensions de retraite, le paiement numérique des salaires, la demande de l’électricité et de l’énergie au niveau des deux Congo.