General

Congo-Brazzaville : le gouvernement valide le cadre national de certification professionnelle

September 28, 2021

Selon le journal de l’Afrique, le 27 septembre dernier, le Projet de développement des compétences pour l’employabilité a approuvé le document au sein de la capitale congolaise, avec la contribution des pouvoirs publics, de la société civile et du secteur privé.

L’événement a été sous la direction de Ghislain Thierry Maguessa Ebomé, le ministre de l’Enseignement professionnel et technique.

Le cadre national de certification professionnelle a été validé

Selon les hauts responsables du gouvernement congolais, le cadre national de certification professionnelle qui a été validé constitue un document stratégique mis en place afin de pouvoir apporter une réponse pour les problèmes liés à l’employabilité et la formation des jeunes. Ce nouveau projet, cofinancé avec la Banque mondiale, a pour objectif d’harmoniser la certification des parcours qualifiants dont ceux qui sont en liaison au parcours réalisés dans le cadre du PDCE de courte durée. Par ailleurs, cette initiative vise aussi à répondre à la certification de la qualification et des compétences des jeunes formés. Ce cadre devra constituer un outil de gouvernance de la formation professionnelle.

D’après Auxence Léonard Okombi, le coordinateur du projet, le processus engagé devra parvenir à mettre en place une méthodologie de certification pour établir plusieurs nouveaux diplômes pour les formations professionnelles de courte durée, ainsi qu’à les formations qualifiantes.

La re-certification des différentes certifications

Le coordinateur du projet a ajouté que ce projet parviendra aussi à la mise en place d’une méthodologie de re-certification des compétences des personnes qui ont été formés par des canaux informels par l’intermédiaire de la validation des acquis de l’expérience, et ce, dans le cadre de la collaboration entre le secteur privé et l’industrie professionnelle.

Auxence Léonard Okombi a fait savoir que le constat qui a été effectué au niveau du domaine de la formation qualifiante et professionnelle au niveau des deux Congo est que ce secteur est caractérisé par une disparité de certifications, une utilisation anarchique des outils qui ne puissent pas répondre aux normes dans le secteur de la formation qualifiante ou professionnelle.

Pour Ghislain Thierry Maguessa Ebomé, ce cadre de certification devra apporter les solutions qu’il faut au problème de l’employabilité des jeunes au Congo.

Le ministre de l’Enseignement professionnel et technique a ténu à préciser que ce type de certification ne mettra pas fin à la formation professionnelle, mais au contraire cette certification complète celle-ci, en permettant d’offrir plus d’opportunités d’emplois à la jeunesse congolaise.

You Might Also Like