Congo-Brazzaville : un nouveau projet a été lancé dans le secteur forestier

Congo-Brazzaville : un nouveau projet a été lancé dans le secteur forestier

D’après le journal de l’Afrique, l’ATIBT, l’association technique internationale des bois tropicaux, a affirmé la signature d’une collaboration avec la délégation de l’Union européenne, congolaise pour le lancement d’un nouveau  projet d’Appui au secteur privé qui vise l’implication des différents acteurs de la filière du bois dans le processus. En effet, selon les experts de la délégation de l’Union européenne congolaise ce type de projet permettra aux acteurs du secteur de participer à l’amélioration et au développement de la gouvernance forestière dans le pays.

Le lancement d’un nouveau projet dans la filière du bois

Le projet d’Appui au secteur privé dans le secteur forestier est financé à hauteur de 500 000 euros par l’UE pour une durée de 32 mois, soit l’équivalent de 327 978 500 FCFA. Ce projet fait partie des différentes actions que dirige l’association technique internationale des bois tropicaux au Congo depuis son installation en 2018, par l’intermédiaire de l’accord de siège qui a été signé en 2015.

Par ailleurs, selon les experts dans la filière forestière, ce projet permettrait aux associations professionnelles du pays de participer dans l’amélioration de la gouvernance forestière visant à gérer d’une façon plus transparente, inclusive et durable, les différentes ressources forestières du pays.

En outre, ce projet, permettra aussi à toutes les associations de la filière de profiter des différentes compétences qui permettent de communiquer et d’informer auprès de l’ensemble des opérateurs du secteur forestier privé d’une manière appropriée tout en veillant à prendre en compte la dimension genre sur le processus de l’Appui au APV-FLEGT.

Les entités concernées par le projet 

Afin d’atteindre ces objectifs, le projet a ciblé deux associations professionnelles présentes au niveau des deux Congo dans le domaine forestier pour la mise en œuvre de son programme. Ces deux associations sont constituées des groupes Unicongo et Unibois. En plus de ces derniers, plusieurs entreprises de la filière forestière qui exercent au Congo sont aussi concernées par ce projet dont les sociétés forestières non encore affiliées à un syndicat.

Il est important de mentionner que depuis 2018 dans le pays, l’association technique internationale des bois tropicaux mène sur le terrain plusieurs activités d’informations et de concertations du secteur forestier privé national avec l’encouragement de plusieurs bailleurs internationaux dont la coopération britannique, l’UE, le Fonds Français pour l’environnement mondial, l’Organisation des Nations unies pour l’agriculture et l’alimentation.