Congo : le gouvernement approuve un projet co-fondé par une entreprise chinoise

Congo : le gouvernement approuve un projet co-fondé par une entreprise chinoise

Selon les actualités concernant les deux Congo partagées par les médias africains, l’Assemblée nationale congolaise a affirmé l’approbation du projet de loi qui approuve la mise en place de la convention d’exploitation conjointe entre la société chinoise et le gouvernement du Congo, d’un gisement de potasse au sein du département du Kouilou.

L’exploitation du gisement de potasse

Le texte qui a été adopté à l’unanimité par les différents députés porte sur le gisement de potasse situé dans le Kouilou au sein de village Mboukoumassi.

Le lancement de ce projet demande un investissement de plus de 192 millions de francs CFA dont la société chinoise a participé au fonds minier à hauteur de 82 millions de francs CFA afin de permettre le renforcement des capacités techniques du personnel.

Le gouvernement congolais a investi plus de 110 millions de francs CFA pour l’exécution du gisement de potasse.

La convention paraphée a pour objectif de former les agents qui y pourront évoluer, spécifier les obligations et les droits de l’entreprise chinoise et du gouvernement congolais dans le lancement des opérations minières et déterminer les différents engagements de l’entreprise chinoise dans le lancement de son programme d’activités.

Contrat entre la Chine et la République démocratique du Congo

Les 8 et 11 novembre derniers, le chef de l’Etat congolais Tshisekedi a réalisé une visite d’inspection et d’évaluation des chantiers tenus par les chinois dans la capitale congolaise, afin de pouvoir contrôler l’état d’avancement des travaux effectués dans le cadre du partenariat sino-congolais.

Cette rencontre a eu lieu au niveau des sites où la station de captage d’eau ainsi que le centre artistique et culturel et l’usine de production d’eau sont construits. Au cours de ces deux visites, le président congolais a eu l’occasion d’évaluer l’état d’avancement réel du partenariat sino-congolais, qui est basé sur le principe gagnant-gagnant que quelques partenaires et collaborateurs refusent. Il est important de mentionner que la Chine a investi plusieurs milliards de dollars dans les infrastructures dans le continent africain. Le chef de l’Etat Félix Antoine Tshisekedi a affirmé durant sa contribution à la Cop26 qu’il est essentiel d’investir pour le développement en Afrique par l’intermédiaire de la construction des infrastructures. Découvrez tous les partenariats entre le continent africain et la Chine, en cliquant ici.