General

Les quatre filières phare de l’économie sénégalaise en 2020

October 7, 2021

Selon le journal de l’Afrique, le ministère de l’Économie, de la Coopération et du Plan sénégalais a pu organiser le 17 septembre dernier sa revue annuelle conjointe en format semi-présentiel dans la capitale sénégalaise. Le RAC 2021 qui fait partie du programme de gestion axée sur les résultats de développement a pour objectif de rendre compte de l’état d’avancement de la mise en place du programme de développement social, le Plan d’action prioritaire accéléré et ajusté).

La revue annuelle du ministère de la Coopération et de l’Économie au Sénégal 

D’après les médias locaux, le rapport partagé par le ministère de l’économie et de la Coopération a démontré que quatre secteurs clés de l’économie sénégalaise ont été résilients durant l’année dernière, et ce, malgré les conditions sanitaires difficiles qu’a subi le pays à cause de l’expansion de la maladie du Coronavirus. Ces filières sont essentiellement les infrastructures, l’énergie, le numérique et l’agriculture.

D’après les chiffres officiels, le domaine de l’agriculture a pu afficher de très bonnes performances en enregistrant une hausse soutenue des productions agricoles. En effet, durant 2020, la valeur ajoutée du sous-secteur agricole a pu présenter une croissance de plus de 23 % soit l’équivalent de 1557 milliards de FCFA, selon le convertisseur CFA.

Quant au domaine de l’économie numérique, le taux de pénétration internet a pu atteindre plus de 88 % en 2020 contre près de 74 % en 2019. Concernant le domaine de l’énergie, la puissance installée se stabiliser à plus de 1480 MW en 2020, marquant alors une hausse de plus de 3 % par rapport à l’année précédente. Le sous-secteur des infrastructures routières est passé à 146 Km en 2020 alors qu’ils étaient à 51.2 Km en 2019.

Les conséquences de la propagation du Covid-19

Durant cette rencontre, des agents de l’État, les représentants de la société civile du secteur privé, les directeurs, les bailleurs et les experts ont passé en revue l’évolution de l’activité économique au cours de l’année précédente.

Lors de l’allocution, Amadou Hott, le ministre de l’Économie, de la Coopération et du Plan a affirmé que cette revue annuelle a révélé que bien que des résultats mitigés ont été notés dans plusieurs secteurs en 2020 à cause de la crise sanitaire globale. En effet, plusieurs filières phares se sont montrées résilientes et ont présenté des avancées notoires.

You Might Also Like