Partenariat d’affaires entre le Congo et le Brésil est en cours d’étude

Partenariat d’affaires entre le Congo et le Brésil est en cours d’étude

Selon le journal de l’Afrique, le 3 août dernier, Jacqueline Lydia Mikolo, la ministre des Petites et moyennes entreprises, du secteur informel et de l’Artisanat a pu échanger dans la capitale congolaise, avec la délégation de la chambre de commerce du Brésil qui souhaite s’installer dans le pays. Plusieurs entretiens sont en train de se mettre en place afin de créer une chambre de commerce Congo-Brésil.

Fonder la chambre de commerce Brésil-Congo

Selon la présidente du groupe brésilien Feafro corporation, Silvana Saraiva qui mène aussi la chambre de commerce brésilienne, la création d’une chambre de commerce Brésil-Congo permettra de servir d’interface entre les différents investisseurs brésiliens, tout en consultant les différentes opportunités d’affaires au Congo.

La partie brésilienne a tenu à présenter à la ministre des moyennes et des petites sociétés du Congo, du secteur informel et de l’Artisanat, ses priorités dans le cadre de la mise en place d’une chambre de commerce. En effet, la partie brésilienne souhaite intensifier les importations et les exportations des producteurs entre les deux pays, tout en visant à développer la filière agricole permettant la création de chaînes de valeur de la commercialisation, de la transformation ainsi que la production. En outre, il compte soutenir le développement des moyennes et petites sociétés et industries congolaises.

Partenariat entre les deux pays

Dans la phase de formalisation de l’accord entre les deux pays qui devra aboutir à la création d’une chambre de commerce des deux pays, d’accompagnement, de garantie des moyennes, petites et très petites entreprises et le fonds d’impulsion, aura un grand rôle à jouer. La vocation de la chambre de commerce serait entre autres le soutien du processus de création d’entreprises, de faciliter l’accès aux financements, de garantir l’assistance comptable et technique et de rendre accessible le conseil pour les entreprises des deux Congo.

La ministre congolaise a tenu à souligner que son pays constitue une terre d’opportunités, en affirmant que la chambre de commerce Brésil-Congo sera la bienvenue.