General

République démocratique du Congo : l’Unesco retire Salonga de la liste des parcs en péril

July 27, 2021

D’après le journal de l’Afrique, l’organisation de l’Unesco a annoncé que le célèbre parc national congolais Salonga est retiré de la liste du patrimoine mondial en péril grâce aux multiples améliorations apportées au parc, ainsi que les efforts déployés par le gouvernement afin d’assurer sa conservation.

Le célèbre parc national congolais 

Ayant une superficie de plus de 36 000 Km2, le parc de Salonga constitue l’un des plus grands parcs et réserves de forêt humide et dense du continent de l’Afrique.

La réserve congolaise n’est plus en danger grâce aux multiples efforts déployés par le gouvernement.

C’est ce qu’a affirmé le communiqué publié le 19 juillet dernier par l’Unesco. En effet, le Comité responsable du patrimoine mondial qui se rencontre désormais en ligne depuis le début de la propagation du Coronavirus a décidé de retirer le parc de sa fameuse liste du patrimoine mondial en péril.

Étendue sur plus de 36 000 km2, la réserve congolaise, la réserve constitue l’une des forêts isolées et accessibles seulement par voie d’eau. En effet, le parc se trouve en plein centre du bassin central du fleuve Congo, abritant une biodiversité très riche. Au sein de cette réserve, on y trouve beaucoup d’espèces endémiques comme le bonobo, le faux gavial d’Afrique, l’éléphant de forêt ainsi que le paon congolais. Selon les dernières évaluations effectuées par les scientifiques, au sein de la réserve congolaise, on peut dénombrer plus d’une centaine d’espèces de plantes, plus de 120 espèces de poissons, près de 200 d’oiseaux et quelques cinquantaines d’espèces de mammifères.

La liste de l’Unesco des parcs en péril

La réserve nationale qui a été créée depuis 1970, a été ajoutée sur la liste de l’Unesco des parcs du patrimoine en 1984 suite à ses caractéristiques assez remarquables. L’Unesco a décidé de l’inscrire dans la liste des parcs en péril juste quinze ans plus tard, c’est-à-dire en 1999. Puisque suite à la guerre civile qui a frappé une partie des deux Congo, le parc a vu l’installation d’habitations et a été sujet à du braconnage.

Le 19 juillet dernier, le Comité de l’Unesco a assuré que suite aux multiples efforts déployés par le gouvernement le parc est retiré de la liste des parcs en péril.

You Might Also Like