General

Sénégal : le gouvernement met en place la première université des lanceurs d’alerte dans le continent

October 7, 2021

D’après le journal de l’Afrique, la capitale sénégalaise a pu abriter la première université spécialisée dans le lancement des alertes. Cette occasion constitue une opportunité pour les lanceurs d’alertes se trouvant dans différents pays du continent ainsi que du reste du monde afin qu’ils se penchent sur leur condition d’existence tout en apprenant encore plus ce métier qui est encore méconnu dans le continent.

L’université d’hivernage à Dakar 

La protection des lanceurs d’alerte, le rôle des réseaux sociaux ou aussi la lutte contre la corruption ont été entre autres les sujets abordés durant les deux premiers jours avec les participants à cette première université d’hivernage dans la capitale sénégalaise.

Coordinateur pour l’Afrique de l’Ouest de la plateforme de protection des lanceurs d’alerte dans le continent et membre du mouvement Y’en a marre, Fadel Baro, a affirmé que si un lanceur d’alerte veut garder son anonymat, il est important que les journalistes respectent leur anonymat. Par contre, s’il décide de le révéler ensuite au grand public, il est indispensable de créer un bouclier autour de lui et surtout le protéger juridiquement.  

Les autorités doivent travailler avec les lanceurs d’alerte


le journal de l'Afrique

Selon l’avocat  au barreau de Paris, maître William Bourdon, qui essaie de défendre les lanceurs d’alertes tels que Edward Snowden, les gouvernants doivent collaborer avec les lanceurs d’alerte.

Actuellement, il y a une dynamique exceptionnelle au profit des lanceurs d’alerte, a affirmé l’avocat. Comme le Pandora Leaks, il y en aura plein d’autres. Il est évident que derrière tous ces leaks, il y aura toujours un lanceur d’alerte qui est très souvent anonyme. Il est essentiel de rappeler qu’un grand nombre de personnes percevaient les lanceurs d’alertes comme étant leurs pires ennemis et ils crachent à la figure en les traitant de corbeaux et des mouchards.   

Ce forum sera organisé annuellement dans la capitale sénégalaise, avant de voir le jour dans les pays africain pour sensibiliser la place et le rôle des lanceurs d’alerte.

You Might Also Like